vendredi 23 janvier 2009

Les experts : Bordeaux

Hier soir, nous sommes tombés sur une série française (diffusée par TF1, j'avoue) absolument hallucinante. Section de Recherche çà s'appelle. Uniquement parce que la prod' n'a pas dû oser l'appeler comme le titre de ce post.

Je vois bien une session brain-storming en production fiction.
Bon les cocos, les ricains ils ont ces séries qui cartonnent vous savez les Experts. A tel point qu'ils ont plusieurs séries parallèles. La ménagère adoooooore. Chez nous aussi on a une police scientifique, on pourrait faire une série sur leurs enquètes, non???
Ouais coco, super bonne idée!! Attends je me rencarde.

A la réunion suivante, coco2 annonce qu'il a trouvé, çà se passera à Bordeaux dans l'unité scientifique de la Gendarmerie Nationale.

Bon, voila j'ai tout dit, c'est déjà mort avant de commencer!! Franchement, çà vous fait rêver vous l'uniforme du Gendarme? Le même que celui qui vous fait flipper quand vous prenez l'autoroute un jour de grand départ, embusqué qu'il est tous les 200km ???

Bref, malgré tout certains en haut lieu ont dû trouver çà génial, et roule ma poule, Section de Recherche était née...

Disons le franchement, je ne m'étais pas autant marrée depuis fort longtemps. Et Balou aussi (à tel point qu'il en a oublié de dormir sur le canapé). Du coup, on a regardé la fin, les occasions de rigolade étant plutôt rares en cette période de crise.

Bref résumé (pour dire le niveau de l'intrigue, tu regardes les 15 dernières minutes et tu comprends tout...):
Le Capitaine Machepreau dirige la section de recherche de la Gendarmerie. La branche scientifique. D'ailleurs, son assistante a toujours une blouse blanche pour qu'on comprenne qu'elle est scientifique. Hier ils cherchaient à piéger un gigolo sérial killer de bourgeoise pré-ménopausée mais friquée. Et paf, voila-t'y pas qu'ils trouvent le bellâtre gisant poignardé dans une baignoire remplie d'eau teintée de son sang. Au début, l'assistante (cette naze) elle croit que l'assassin c'est celle qui aurait dû être la victime (la ménopausée, vous suivez?). D'ailleurs elle n'est pas dans la maison, c'est un indice. Bon, après ils trouvent un couteau de cuisine couvert de sang (lame et manche), rouge écarlate, sauf que le meurtre a dû être commis à 18h10 (et là il est 22h et des bretelles). Ils le savent car la montre du bellâtre s'est arrêtée sur 18h10 (gros plan sur le cadran), ben oui pas étanche la montre!! (pour les nuls du script: le sang aurait déjà dû être oxydé). Après, ils fouillent la maison déguisés en cosmonautes. Et là, le Capitaine Machepreau entre dans la cuisine, et il regarde le micro-onde avec un regard bovin du plus bel effet. Puis il regarde la pendule de la cuisine. Et encore le micro-onde. Pour qu'on comprenne tout, il y a des gros plans sur les heures affichées (ce ne sont pas les mêmes). Après il a une vision de tout ce qui s'est passé, et qui explique pourquoi les deux affichages sont différents. Et puis il sort de sa transe, et il explique comment le meurtre s'est passé. Ah ah, enfoncés les Experts américains!!
On a ensuite droit à un plan de coupe photo noir et blanc du capitaine (comme dans NCIS), et on se retrouve dans les locaux de la gendarmerie, ou quelqu'un amène la victime qui croit avoir tué le bellatre (bon, elle était droguée, elle s'est réveillée en tenant le couteau, et elle a du sang sur les bras et le décolleté - mais pas sur la robe). Machepreau la rassure, il sait qu'elle n'a rien fait. Puis arrive un type qui amène les résultats ADN (faudra qu'il me file le protocole pour extraire aussi vite de l'ADN et l'analyser). Et ensuite, un gendarme arrive avec les résultats de l'enquète de voisinage. Et paf, il y a des voisins qui ont vu un homme partir dans une 205 blanche immatriculée dans le 33 dont l'aile avant droite est enfoncée. Immédiatement, Machepreau a une nouvelle vision. De la voiture garée, et du proprio qui en sort... alors il part l'arrêter et fait avouer le vilain en moins de trois questions. Générique de fin.

Et je vous jure que cette narration est assez fidèle.

Ben moi je dis "trop forts les gendarmes!!"

6 commentaires:

Le Piou a dit…

"Puis arrive un type qui amène les résultats ADN (faudra qu'il me file le protocole pour extraire aussi vite de l'ADN et l'analyser). "
Ca, ca depend de la polymerase...
Avec de l'artillerie lourde, c'est jouable. [mode grosse frime ON] Celle que je fini de fignoler: qPCR en moins de 28 minutes: 1s a 95, 1s a 60. 45 cycles. (40 cycles, c'est pour les blaireaux).
La classe, hein?
P'tain j'te jure dans 6 mois, vous allez etre tous tres fiers de moi, les anciens de d'EAN.

drmouton a dit…

des fois quand le piou parle, j ai comme un doute sur mes facultes intellectuelles.
"qPCR en moins de 28 minutes: 1s a 95, 1s a 60. 45 cycles. [...] La classe" euh oui si tu veux et la marmotte...

Le Piou a dit…

Pour passer de 95 a 60 et vice et versa, ca prend un certain temps, plus l'incubation a 95 au debut de la reaction...

Narayan a dit…

ah..... Donc l'important c'est la machine, pas la polymerase!!!

Le Piou a dit…

Bin c'est bien connu que les facteurs limitants sont toujours a prendre en consideration...
Et c'est vrai pour tout remarque...

(j'me comprends... ;-) )

Roberta a dit…

(j'me comprends... ;-) )

Ben t'as de la chance, parce que pas moi ;-)