lundi 4 mai 2009

Le retour des héros

Hier soir, je suis allée faire le pitre à minuit sur le parking du RER pour récupérer le Gnome rentrant de tournoi international de rugby.
J'ai récupéré une loque, puante et boueuse (rapport à la pluie normande), à la voix éraillée de ceux qui ont trop bu gueulé dans le car, bref, un rugbyman en herbe ayant gagné ses premiers galons à la force des crampons.
Les mini-poussins ont fait honneur au club, alors qu'ils ont été embarqués dans l'aventure à l'arrache. Ils se sont classés 3ème (sur 16 équipes engagées), n'ayant perdu que la demi-finale personne n'est parfait. Ils ont surtout vaincus les deux équipes anglaises engagées, ce qui a fait sauter de joie tous les pères de mini-pousses.
Ce matin, hélas, ce fut le drame puisque nous ne retrouvons pas la médaille "en or massif, et en vrai or pas comme les autres". Bon, il faut dire que mon fils a quand même réussi à perdre, outre la médaille, son pantalon de survêtement, ses chaussures de rugby et son protège dent. Y a pas, l'effet chromosome Y est parfois terrible...

6 commentaires:

Le Piou a dit…

"l'effet chromosome Y"?

Rhooo t'en es encore a etre jalouse d'avoir moins de genes que nous???
Pfff... LE sgonzesses... Congrats au gnome.

bergere a dit…

Oua y en a un qui reve de voir son petit suisse suivre le meme chemin que ton Gnome. L'unique raison qui nous pousse a rentrer en Europe ;-) Felicitation au Gnome...

Narayan a dit…

Bergère, ça vous laisse du temps ;-) Les mini-poussins c'est les 7-9. Certains clubs ont une section "premiers pas" pour les plus jeunes, mais franchement, ils ont bien le temps d'apprendre un registre de paillardes, de montrer leur cul à l'arrière du bus et autres conneries de la congrégation ovalienne....

Narayan a dit…

Le Piou, je ne réponds même plus à ce genre de provoc' ...(enfin, sauf pour dire que je n'y répond plus)

drmouton a dit…

L'important, c'est d'avoir mouché les brits

Narayan a dit…

ahaaaa !!! Je l'attendais ce commentaire ;-) C'était le seul objectif que Baloo avait fixé à son fils. Y a pas, en Ovalie, personne n'aime l'anglais. Quant au pourquoi, j'avoue ne pas le connaitre.