dimanche 23 septembre 2012

Du rififi chez les rats

C'est le buzz de la semaine que je vais tenter de commenter, avec la furieuse impression de pénétrer dans un champ de mines les yeux bandés. Impossible d'y avoir échappé (en France du moins), le Nouvel Obs nous l'annonce sans aucune précaution:

OUI ! LES OGM SONT DES POISONS

Ca calme. Franchement, apprendre un beau matin que nous allons tous mourir dans d'atroces souffrances, comme ces rats de laboratoire tombés pour la science, voila qui ne met pas dans les meilleures dispositions pour garder l'esprit critique.
La nouvelle m'est parvenue le 19 septembre par le biais du statut facebook d'une de mes amies (scientifique au demeurant)* :

oh putain oh putain oh putain je viens d'entendre un reportage sur les ogm sur france info!!!!! une equipe de recherche française a bossé pdt 2 ans en secret sur 200 rats uniquement nourris avec du maïs transgenique... une hécatombe de cancers mortels dès la 1er année... le nouvel obs sort un article aujourd'hui et nature ou science pour le travail scientifique....
Comme je suis d'un naturel sarcastique, je n'ai pu m'empêcher de lui demander quel était l'Impact Factor du Nouvel Obs, avant d'aller chercher la publication en question, sortie bien plus modestement dans Food and Chemical Toxicology (ce qui soit dit en passant n'enlève rien à sa qualité scientifique, on a vu ce que donnait le scoop des bactéries utilisant l'arsenic publié dans Science l'hiver dernier).  J'ai récupéré le papier en question vendredi, et je vais le lire calmement et objectivement avant de le commenter. Ce que je peux déjà commenter en revanche, c'est tout le tapage et tous les arguments hallucinants qui circulent depuis de la part de personnes qui de toute évidence ne liront jamais l'article scientifique, mais ont lu ou liront celui du Nouvel Obs et ceux des journaux qui lui ont emboité le pas.

J'avoue être extrêmement surprise d'entendre certains se féliciter qu'une telle étude ait pu avoir lieu, et encourager d'autres labos à la reproduire ... quand on sait que ce sont les mêmes qui ont détruit des champs expérimentaux de l'INRA qui tentaient d'évaluer les effets des OGMs, et qui en tiraient d'ailleurs fierté. On peut d'ailleurs être magnanime et encourager d'autres labos à se lancer dans l'aventure, les résultats sortiront dans deux ans quand plus personne ne se souviendra de quoi que ce soit. Cette durée expérimentale est d'ailleurs à mettre au crédit des auteurs, il est très rare qu'on étudie un produit sur la durée de vie de l'animal test.

J'avoue être extrêmement surprise d'entendre certains se féliciter de "l'indépendance" de ces chercheurs, quand on sait qui a financer l'étude en question. La plus grande source de financement vient de l'association Ceres, fondée par le PDG d'Auchan, et abondée par Carrefour. Et d'ailleurs, j'avoue avoir eu le souffle coupé lorsque j'ai entendu mon ancien collègue Léon, chanter les louanges de ces officines du grand capital lors d'une émission sur Arte. Deux superbes minutes de pub qui valent bien financement, quand on connait la politique d'implantation de Carrefour dans les grandes villes, Paris en tête (Entrez en paix braves bobos, chez nous vous ne trouverez aucun produit contenant des OGM, nous sommes très engagés).  Bref, de la vraie bonne recherche indépendante comme on l'aime. Désolée, mais pour moi la seule recherche indépendante qui vaille, est celle financée par les impôts de tous les français, celle des agences d'état, pour peu que l'état en question veuille bien arrêter de nous couper les crédits (mais c'est une autre histoire).

J'avoue être extrêmement surprise de voir avec quelle facilité tout le monde perd tout sens critique, tout sens de la réflexion dès qu'il s'agit de science. La science n'est pas une religion, la science ce sont des faits. Compte rendu de la science au prochain épisode. Stay tuned !

* Et je lui fait confiance pour mettre de coté l'émotion lorsqu'elle analysera le papier

3 commentaires:

Mo a dit…

Je suis bien d'accord avec toi au sujet des OGM, mais il y a tant de gros intérêts économiques qui passent avant la santé publique...

A part ça, j'aurais du préciser que je ne mets d'engrais à l'automne qu'aux rosiers remontants pour soutenir la floraison et non aux autres.
Bonne journée,
Mo

krn a dit…

J'avoue être restée songeuse devant l'étude dont tu parles ici, non pas parce qu'il s'agit d'un laboratoire indépendant, mais justement à cause du temps qu'il faut pour constater les effets effectivement nocifs des produits incriminés.
Malgré tout, on quand même un exemple en, vraie grandeur avec le blé qui est un organisme génétiquement modifié par les différentes sélections qui ont été faites par les paysans pour aboutir au blé moderne qui est un tetraploïde. C'est également vrai pour d'autres grains. Or, de nombreuses allergies sont dues au blé, preuve que certains organismes supportent et d'autres non. Etant moi-même allergique au blé, je suis sensibilisée à ce sujet. Merci pour ce billet.

Narayan a dit…

Krn, en fait je n'ai pas eu le courage de commenter la démarche scientifique du papier, mais de toute évidence, les effets à long terme sont dûs au vieillissement des animaux et pas à leur alimentation. Paradoxalement d'ailleurs, l'espérance de vie était un poil meilleur pour le groupe nourri aux OGM. Le problème de cette étude, est que les résultats ne sont pas interprétables car ils sont basés sur des groupes tests de trop petit effectif.
Pour ce qui est de ton allergie, je ne sais pas si elle est le résultat de la sélection du blé. D'instinct je dirais non, mais je n'ai pas d'argument plus élaboré à te proposer. Cela dit, au quotidien ce doit être extrêmement compliqué à gérer.