mercredi 8 avril 2009

Le verdict

Ne désespérez pas, je n'ai pas décidé de mettre la clé sous la porte, mais comment dire ... ces derniers temps ma vie est devenue un peu trop remplie et fatiguante pour que j'ai le courage de poster.

Cela dit, la grande nouvelle des deux dernières semaines, c'est que nous avons finalement reçu le rapport de l'évaluation AERES (qui datait du 16 et 17 décembre quand même).

Disons le tout net, cet organisme impartial sensé oser dire les choses que les comités CNRS partiaux n'osaient aborder, ne se distingue pas vraiment desdits comités. On ne va pas se plaindre non plus, mais finalement nous avons eu un gentil rapport. Quelques équipes ont des problèmes et ils sont identifiés, mais le tout est présenté sans aucune agressivité ni négativisme. En fait, nous sommes plutôt agréablement surpris par le niveau qualitatif qui nous est implicitement attribué.
Reste à voir, comment cela se traduira à l'interclassement, l'AERES étant sensé classer non seulement les instituts mais également les équipes de chaque institut. M'est avis que l'exercice sera périlleux.

Je suis donc officiellement acceptée comme nouvelle équipe dans la maison, et je suis très contente de l'évaluation que j'ai obtenu. Pas trop laudative, pointant les problèmes potentiels, bref, en la lisant j'étais vraiment heureuse. Cerise sur le gateau, j'ai obtenu un financement (petit mais stratégique) qui nous permettra de boucler 2009 sans soucis...


Allez, je ne résiste pas... voici l'évaluation du groupuscule (ceux qui me connaissent pourront le lire sur le site de l'Aeres de toutes façons) édité de manière à préserver un tout petit peu l'anonymat de la taulière :

Cette jeune équipe, créée à l’occasion du quadriennal 2010-2013, regroupe un chercheur CR1 CNRS, un technicien (AJT), un post-doc CNRS et un étudiant en thèse.
Le projet vise à réaliser par une approche pluridisciplinaire (résumé du projet) ...

Points forts : au cours du présent quadriennal, cette équipe a réussi à assurer une bonne production scientifique malgré un contexte difficile. Elle a établi de fructueuses collaborations nationales et internationales, accompagnées de financements. Elle a pu recruter des étudiants (M1, M2, thésard et post doc). Le projet proposé est en adéquation avec l’environnement scientifique du laboratoire.
Points faibles : Les travaux récents sur les gnagnagna n’ont pas encore été publiés, ce qui pourrait nuire à l’obtention de financements pour soutenir le projet de cette équipe.
Recommandations : le comité recommande à cette équipe dynamique de finaliser ces premiers travaux afin de pourvoir au financement futur de son projet de recherche. Il recommande à la direction du laboratoire d’apporter, au moins pour un temps, un soutien logistique, financier et en personnel, afin que cette jeune équipe puisse développer sereinement son projet.

Bon ben "yapuka" écrire tous les papiers en retard, et la vie sera vraiment tip top sur la rive gauche...

1 commentaire:

drmouton a dit…

Ben c'est super positif tout ça