mercredi 8 juillet 2009

Transports très communs

7h30. Blondie est dans sa salle de bain. D'abord la crème hydratante, posée par massages réguliers. Puis le fond de teint. Une couche, deux couches. Inspection minutieuse dans le miroir. Raccords autour du nez. Inspection minutieuse dans le miroir, retouches autour de la bouche. Inspection minutieuse dans le miroir, retouche au niveau du menton, surement une rougeur à masquer. Dernière inspection, puis passage au blush. L'ombre à paupières ensuite, et le mascara passé et repassé sur des cils de plus en plus épais, de plus en plus charbonneux. Enfin le rouge à lèvres, posé avec application. Un dernier regard dans le miroir, Blondie est satisfaite du résultat. Range ses produits dans la pochette, se donne un coup de brosse, et enfin se lave les mains au gel sans eau. Vérifie l'heure sur son portable et compose frénétiquement un sms. Envoyé juste à temps, la rame entre dans la station où Blondie descend.



Elle parle fort, branche des garçons à peine plus agés qu'elle ...
- Tu t'appelles comment ? Joseph ? T'es juif ? ah non ? Vous êtes tous chrétiens alors.
Puis passe à autre chose,
- Tu fumes toi?
puis sans attendre de réponse enchaine,
- mais la cigarette ça sert à rien. Juste à se donner de l'assurance.
Et puis descend, c'était sa station.



Ils sont bruyants, imposent au wagon leur musique inaudible déversée par un téléphone. Les voisins parlent plus fort, seul moyen de s'entendre. L'un hurle dans son téléphone, conversation pathétique infligée à l'entourage. Les autres haussent le ton, parlent boulot.
Et moi, seule dans cette foule qui tente de me concentrer sur ma lecture, abandonne, et note fébrilement ces instantanés sur un morceau de papier sous dimensionné.

Série de notes prises dans le RER et le métro ...

1 commentaire:

drmouton a dit…

Une petite serie anthropo des commuters parisiens?
bonne idée