dimanche 17 août 2008

Lectures estivales

En 16 jours, j’aurai avalé un certain nombre de pages, avec à la clé finalement pas mal de déception.

Millénium, ou comment ai-je pu me faire ballader ? Bon, je n’ai rien contre les best-sellers, mais forcément j’en attends beaucoup, souvent trop en fait. Bref, j’avais lu le tome 1 en Juillet, et avais été agréablement surprise. Sans états d’âmes, j’ai donc mis les tomes 2 et 3 dans les valises… Franchement, on peut très bien s’arrêter sur le premier. Le deuxième est plus convenu, le troisième limite chiant, sauf deux chapitres en fin de bouquin.

A genoux (M. Connelly) : LA déception du mois. Non pas que l’histoire ne soit pas intéressante, mais le père Connelly, sur ce coup là a fait du service minimum. Un Harry Bosch sans vague à l’âme, ni bitures sur la terrasse en écoutant un standard jazz (enregistrement 1958 sinon c’est nul), ni même engueulade avec la hiérarchie, çà fait bizarre. Ce qui m’a le plus déçu c’est d’avoir dès le deuxième chapitre compris qui était le meurtrier, bien que le mobile m’ai échappé (mais il est d’un tel convenu que j’espérai mieux). Surtout c’est torché, genre je ne vais pas faire 50 pages de plus.

Profondeurs (H. Mankell) : rien à dire, du grand Mankell, d’un déprimant ! Franchement, lire cet auteur ne donne pas envie d’aller vivre en Suède … Bon, un bon roman, d’une tristesse épouvantable (quoique, les ames grises sont bien pire dans le genre). A lire sous le soleil impérativement !

La course au mouton sauvage (H. Murakami) : Génial m’avait dit la libraire… comme somnifère oui, je confirme génial ! Bon, je n’accroche pas du tout à ce livre. Moralité, je l’ai commencé deux jours avant le départ, l’ai laissé tomber en cours de vacances pour lire tous les autres, puis m’y suis remise pour le voyage retour…Et bien, même en voiture je me suis endormie, moi qui suis une passagère flippée incapable de somnoler, on ne sait jamais, la mort pourrait me rattraper pendant le sommeil. Donc toujours pas fini, et à mon avis j’en serai au même point au retour d’Ecosse.

Le vrai problème de tout çà, est que je n’ai plus un seul livre en stock pour la suite des vacances, et pas le temps de passer au ravitaillement. Il me faudra donc soignement choisir quelques compagnons de relecture pour la semaine à venir.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Une recommandation dans ce cas: il vous faut emporter l'élégance du hérisson!...
cette lecture, je l'espère, ne vous décevra pas!...

Roberta a dit…

Déjà lu... hélas dirai-je, puisque je ne pourrais plus avoir cette jubilation de la première lecture. Pour l'instant, définitivement le meilleur livre que j'ai lu en 2008.

Mafalda a dit…

j'ai eu la meme impression pour millenium.. en revanche je viens de finir "Funerailles celestes" de Xinran (a verifier....) et le conseille vivement!!!